Randonnée, trekking et sports de plein air

Accueil / Articles / Conseils techniques / La tique, l'ennemi du randonneur

La tique, l'ennemi du randonneur

Une page pour mieux connaître ce petit ennemi que les randonneurs détestent mais qu'on trouve dans de nombreuses zones en France même quand on est en montagne.

Retour à l'index des articles

Article publié le 18/03/2009 et proposé par : Rokad

Les randonneurs connaissent bien le problème posé par les tiques. Minuscules, elles se trouvent dans l'herbe ou les broussailles et n'hésitent pas à sauter sur l'homme (ou les animaux) pour leur sucer le sang. le problème est que ces petites bêtes peuvent transmettre à l'homme deux maladies graves : la maladie de Lyme et la méningo-encéphalite à tiques ou MET.

La bête aprécie les milieux boisés et humides ainsi que les températures entre 7 et 25°C. la période à risque se situe entre avril et octobre.

Même si la contamination n'est pas systématique (20 % des cas), il convient de prendre certaines précautions au retour d'une randonnée :

  • Porter des vêtements qui recouvrent les bras et les jambes
  • Porter des vêtements clairs pour mieux voir les tiques
  • Au retour de la randonnée, faire un exament minutieux du corps pour détecter les tiques. La bain ou la douche n'empechera pas la tique de s'acrocher à la peau.

Si une tique est repérée, elle doit être enlevée le plus rapidement possible. Il ne faut rien appliquer sur la morsure et utiliser une pince spéciale pour extraire la totalité de la bête et surtout ne pas laisser la tête sous la peau.

Les morsures doivent être surveillée pendant quelques semaines pour détecter d'éventuels signes d'une maladie de Lyme : petite plaque rouge au niveau de la morsure qui blanchit au centre. Si la maladie de Lyme est detéctée à ce stage, elle se guérit totalement avec des antibiotiques. Plus tard (si apparition de douleurs articulaires ou de signes neurologiques) le traitement est moins efficace. La maladie devient chronique et invalidante en l'absence de traitement adapté. Environ 6000 cas d'infections sont recensés chaque année en France.

La MET est moins fréquente en France et guérit spontanément dans 70% des cas. Mais elle peut tout de même être mortelle ou laisser des séquelles neurologiques graves. Il n'existe pas de traitement contre cette maladie mais un vaccin efficace est disponible.

Plus d'informations sur Wikipedia.

Tous les commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire...

Ajouter un commentaire :

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message.  Consultez cette page pour les règles concernant les commentaires.

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2014 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page